“ On a besoin d’un chef ”

LA NOUVELLE REPUBLIQUE DU CENTRE Publié le 06/06/2019 à 04:56 

https://www.lanouvellerepublique.fr/indre-et-loire/on-a-besoin-d-un-chef

Publié le 06/06/2019 à 04:56 | Mis à jour le 06/06/2019 à 04:56

Lors d’une visite d’exploitation à Neuvy-le-Roi avant les européennes, avec Claude Greff (2e à gauche), Fabrice Boigard (2e à droite). Ils avaient encore le sourire.
Lors d’une visite d’exploitation à Neuvy-le-Roi avant les européennes, avec Claude Greff (2e à gauche), Fabrice Boigard (2e à droite). Ils avaient encore le sourire. 
© Photo NR

Chez Les Républicains, ça tire dans tous les coins, on lave son linge sale en famille. Et certains pensent partir.La crise à LR, après les européennes et la démission de Laurent Wauquiez, continue d’agiter fortement le parti. En Indre-et-Loire, où Les Républicains restent bien ancrés dans les villes et les territoires, c’est l’heure de la grande explication. 
Claude Greff, ex-ministre et ex-députée amboisienne durant trois mandats, y va franco : « La situation est compliquée. Je ne veux plus de guerre des chefs, mais un projet pour le pays. Visiblement, Laurent Wauquiez n’était pas l’homme de la situation, même s’il avait été élu par nos militants. On doit reconstruire. Les En Marche ont pompé à droite et à gauche, mais il reste un espace, une fenêtre de tir pour Les Républicains. Notre parti a besoin d’un chef charismatique comme l’était Nicolas Sarkozy, quelqu’un de nouveau ayant de l’expérience. On ne veut plus des combats Fillon, Coppé et autres. Il faut se rassembler. » François Baroin ? « En a-t-il envie ? Il faudrait qu’il quitte la présidence nationale des maires. »
Guillaume Peltier, l’actuel vice-président des Républicains, du Loir-et-Cher après avoir quitté la Touraine fâché avec les siens ? « Je n’ai pas d’a priori. Moi, je ne lâche pas le truc et reste fidèle à mon parti. Le duel Macron-Le Pen, c’est devenu insupportable ! »
Claude Greff en profite pour tirer à boulets rouges sur le président Macron : « Il se disait du nouveau monde. Il est pire que les autres, pire encore qu’Hollande, c’est dire ! Non, la politique n’est pas du marketing, des parts de marchés à prendre et des histoires d’OPA sur LR et le PS. La politique, c’est de l’humain. » 
Le président LR 37, Fabrice Boigard, arrondit les angles : « Laurent Wauquiez a démissionné, dont acte, et il fallait un certain courage politique pour le faire, comme il a eu du courage pour reprendre le parti après la présidentielle. Il faut maintenant prendre du recul, positiver et penser à nos militants qui attendent de nous une politique exemplaire, irréprochable. Restons unis ! Les municipales représenteront une autre diapositive de nos forces, car on sera sur le local, la proximité, les territoires. » 
Vincent Louault, élu LR, chef de la majorité au Département, dit « faire la planche », et attend des jours meilleurs. Le président du Département, Jean-Gérard Paumier, a pris quelques distances avec son parti et parle d’une « déroute »Philippe Briand, patron de Tours Métropole, « regarde tout cela avec consternation. On est dans une entreprise de démolition permanente d’écuries présidentielles ». Et précise : « Je n’aurais pas fait le choix de Bellamy aux européennes. Il a des positions humaines qu’on peut comprendre, mais des positions sociétales qui ne sont plus en phase avec la société d’aujourd’hui, et qui nous entraînent dans des pièges. On a beaucoup à faire pour reconstruire ». 

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *