Notre Touraine – juin 2015

Conformément à la volonté du Président (du Conseil Départemental, Jean-Yves Couteau), nous avons souhaité asseoir la nouvelle politique du Conseil Départemental sur trois piliers que sont la responsabilité, l’efficience décisionnelle, et l’économie des moyens. 

Depuis le lendemain de notre élection, nous travaillons à la  réorganisation des services afin de traduire concrètement ces principes. Cela passe par la définition de circuits décisionnels courts avec la mise en place d’un cabinet restreint. Des Vice-Présidences et des délégués thématiques ont été désignés qui assureront les relations directes avec les services techniques et administratifs compétents. Cette nouvelle gouvernance doit nous garantir la parfaite connaissance des dossiers afin que nous puissions assumer pleinement la responsabilité des décisions qui s’y rapportent.

Cette activité organisationnelle n’a pas occulté l’urgence d’engager dès à présent un certain nombre d’actions.

Le schéma directeur territorial d’aménagement numérique (SDTAN) programmant le déploiement de la fibre numérique sur différents axes a été réactivé et signé début juin. Cet investissement court pour la décennie à venir. Il en va de l’attractivité économique de la Touraine et de l’équité territoriale des citoyens au regard de ce service. 

Notre engagement à la rigueur budgétaire s’est d’ores et déjà mis en œuvre. Nous avons présenté au mois de juin un budget supplémentaire qui a délibérément fait l’économie de toutes les sommes allouées de manière prévisionnelles à des projets non encore engagés à cette même date. Toutes les lignes budgétaires sont ainsi auscultées : notre volonté de ne pas recourir à une augmentation des impôts face à des dotations de l’Etat en baisse ne se fera pas par un exercice de prestidigitation.

Enfin, nous avons également pris notre entière responsabilité sur des questions épineuses à l’exemple de l’arrêt du projet de reconstruction du collège de Neuillé-Pont-Pierre. Décision difficile s’il en est, mais décision impérative. Car sur ce point encore, nous assumons nos responsabilités au regard des contraintes budgétaires qui sont les nôtres, et tout autant les vôtres. Avec le même budget, nous nous sommes donc engagés à intervenir à la fois pour une rénovation des bâtiments de Neuillé-Pont-Pierre et pour ceux d’Azay-le-Rideau. Faire plus avec moins, c’est un principe qu’il est temps de transposer enfin du discours aux actes, chacun doit courageusement s’engager sur cette voie vertueuse. 

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *