Notre Touraine – avril 2016

Avec la loi dite « Nouvelle Organisation Territoriale de la République », le gouvernement voulait engager une clarification de l’action des collectivités avec comme enjeu la baisse des dépenses publiques et une meilleure prise en compte des besoins des citoyens. Raté !

Avec la loi NOTRe, le Département se verra bientôt dans l’impossibilité de participer au développement des entreprises, de dispenser des aides aux agriculteurs, de participer au fonctionnement de la CCI ou de s’impliquer dans l’aéroport de Tours… sauf dérogations particulières.

Le transport scolaire, jusqu’ici de la responsabilité du Département, sera transféré à la Région pour la rentré 2017. Mais cette dernière pourra déléguer cette compétence au Département qui conservera, quoiqu’il arrive, la responsabilité des routes et le transport des élèves handicapés ! 

Nos concitoyens nous demandent des services proches et réactifs. Alors réformer nos institutions, oui ! Mais que cela ait du sens. Or, les ambiguïtés et les imprécisions de la loi NOTRe nous montrent que nous en sommes loin !

Bref, un parfait exemple d’inconséquence législative et politique qui nous laisserait sans voix si elle ne décuplait pas notre volonté de réforme.

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *